La réponse de la maison blanche au « formally acknowledge an extraterrestrial presence engaging the human race »

Voici la réponse de la Maison blanche à la demande d’éclaircissement sur le phénomène ET (plus de 12000 signatures), vous trouverez en dessous une traduction du texte pour les non anglophones :

« Official White House Response to formally acknowledge an extraterrestrial presence engaging the human race – Disclosure.

Searching for ET, But No Evidence Yet

By Phil Larson

Thank you for signing the petition asking the Obama Administration to acknowledge an extraterrestrial presence here on Earth.

The U.S. government has no evidence that any life exists outside our planet, or that an extraterrestrial presence has contacted or engaged any member of the human race. In addition, there is no credible information to suggest that any evidence is being hidden from the public’s eye.

However, that doesn’t mean the subject of life outside our planet isn’t being discussed or explored. In fact, there are a number of projects working toward the goal of understanding if life can or does exist off Earth. Here are a few examples:

•             SETI—the Search for ExtraTerrestrial Intelligence—was originally stood up with help from NASA, but has since been moved to other sources of private funding. SETI’s main purpose is to act as a giant ear on behalf of the human race, pointing an array of ground-based telescopes towards space to listen for any signal from another world.

•             Kepler is a NASA spacecraft in orbit that’s main goal is to search for Earth-like planets. Such a planet would be located in the « Goldilocks » zone of a distant solar system—not too hot and not too cold—and could potentially be habitable by life as we know it. The Kepler mission is specifically designed to survey our region of the Milky Way galaxy to discover Earth-sized, rocky planets in or near the habitable zone of the star (sun) they orbit.

•             The Mars Science Laboratory, Curiosity, is an automobile-sized rover that NASA is launching soon. The rover’s onboard laboratory will study rocks, soils, and other geology in an effort to detect the chemical building blocks of life (e.g., forms of carbon) on Mars and will assess what the Martian environment was like in the past to see if it could have harbored life.

A last point: Many scientists and mathematicians have looked with a statistical mindset at the question of whether life likely exists beyond Earth and have come to the conclusion that the odds are pretty high that somewhere among the trillions and trillions of stars in the universe there is a planet other than ours that is home to life.

Many have also noted, however, that the odds of us making contact with any of them—especially any intelligent ones—are extremely small, given the distances involved.

But that’s all statistics and speculation. The fact is we have no credible evidence of extraterrestrial presence here on Earth.

Phil Larson works on space policy and communications at the White House Office of Science & Technology Policy »

 

 

« Réponse officielle de la Maison Blanche à la reconnaissance formelle d’une presence extraterrestre engageant le genre humain. – Révélation.

A la recherche d’ET, mais pour l’instant aucune preuve

Par Phil Larson

Merci d’avoir signé la pétition demandant à l’administration Obama de reconnaitre une présence extraterrestre ici sur terre.

Le gouvernement des E.U. n’a aucune preuve qu’une vie existe hors de notre planète, ou qu’une présence extraterrestre a contacté ou engage aucun membre de la race humaine. De plus il n’y a aucune information crédible qui suggérerait que des preuves ont été cachées aux yeux du publique.

Cependant, cela ne signifie pas que le sujet de la vie hors de notre planète n’est pas discuté ou exploré. En fait, il y a de nombreux projets travaillant à comprendre si la vie puisse ou doive exister hors de notre monde. Voici quelques exemples :

•             SETI—the Search for ExtraTerrestrial Intelligence— été à l’origine tenu par la NASA, mais depuis a été déplacé vers d’autre sources de financement privées. Le but du SETI est d’agir comme une Oreille géante sous la défense de la race humaine pointant un grand nombre de télescopes terrestres pour écouter tout signal d’un autre monde.

•             Kepler est un vaisseau de la NASA en orbite dont le but principal est de recherché des planètes similaires à la Terre. Une telle planète se situe dans la zone habitable circumstellaire d’un système solaire lointain – ni trop chaud, ni trop froid – et qui pourrait être potentiellement habitable par de la vie telle que nous la connaissons. La mission Kepler est spécifiquement conçue pour examiner notre région de la Voie Lactée pour découvrir des planètes de même taille que la terre, des rocheuses dans ou à la périphérie de la zone habitable proche d’une étoile (soleil) autour duquel elle orbiterait.

•             Le Laboratoire scientifique de Mars, curiosité, est un robot de la taille d’une voiture que la NASA devrait bientôt lancer. Ce robot ayant un laboratoire embarqué étudiera les roches, les sols et d’autres aspect géologiques pour détecter les composantes chimiques de vie (p.e., des formes de carbone) sur Mars et évaluera ce que l’environnement Martien pouvait être dans le passé pour voir si il a pu  héberger la vie.

Un dernier point : Beaucoup de scientifiques et de mathématiciens ont regardé avec une mentalité statisticienne si la vie pouvait exister ailleurs que sur terre et sont arrives à la conclusion que les chances sont assez fortes pour que quelque part dans les milliards de milliard d’étoiles dans l’univers il y ait une planète autre que la notre qui serait porteuse de vie.

Beaucoup ont également noté, ce pendant que les chances que nous prenions contact avec l’une d’entre elles – surtout une vie intelligente – sont très faibles, en raison des distances impliquées.

Mais tout ceci n’est que statistique et spéculation. Le fait est que nous n’avons pas de preuves crédibles d’une présence extraterrestre ici sur terre.

Phil Larson travaille sur la politique spatiale et la communication au bureau politique des sciences & technologies à la Maison Blanche. »

(Texte traduit par mes soins.)

En conclusion on apprend rien de rien et c’est de la langue de bois d’après moi. On est pas près de voir le gouvernement révéler quoi que ce soit puisque de toute manière il y a une totale ingérence au sein des institutions concérnées par le phénomène ET comme l’USAF, la NSA, … qui ne révèlent rien à la Maison Blanche en raison d’un besoin de déni crédible au cas ou il y aurait trop de pression de la part des citoyens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s